2/ « Nouveaux paradigmes de conception et de production » / « Collective factories, experimental practices ».

Lieux d’action de l’amateur plus que du designer, du hacker plus que de l’industriel, ces espaces de reconfiguration définissent au passage des nouveaux modes de conception et de diffusion, à la marge des circuits traditionnels. Lieux  d’expérimentation ouverte, ils sont le terrain d’élaboration de nombreuses pratiques qui mettent en jeu de nouvelles typologies de production. Le développement des ateliers ouverts est révélateur d’une transformation profonde qui affecte le champ du design. Les designers aspirent à produire des effets sociaux et politiques qui ne se réduisent pas à ajouter une valeur  d’ordre esthétique à des objets industriels et à des biens de consommation mais qui remettent de plus en plus souvent en question les modalités actuelles de production et de consommation et leurs conséquences néfastes sur la subjectivité individuelle et collective, ainsi que sur l’environnement. Dans cette approche, créer de nouvelles formes signifie aussi et en même temps réinventer les formes sociales d’existence et de coexistence. On s’interrogera donc sur ce qui est vraiment « produit » dans ces ateliers. Peut­-on parler  de production, de fabrication, de hack, de détournement ou de « bricolage » ? De nouveaux modèles liés à l’open hardware et à la mise en ligne des fichiers et codes des objets émergent qui mettent directement en question les codes de la grande industrie. Qui produit quoi et comment ? S’agit-­il d’autoproduction, de production pour soi, ou d’élaboration collective ? Comment ces nouveaux  modes de faire, développés par des hackers et des amateurs, infusent-­ils et agissent-­ils par des biais détournés sur les méthodes de conception des designers ou des industriels ? Quels nouveaux scénarios sont inventés autour de ces objets ?

A place for amateur activity rather than for designers, hackers rather than industry, these re-organisation spaces define themselves by new modes of design and dissemination which remain marginal compared to traditional circuits. Spaces for open experimentation, they are the base to develop many practices that involve new types of production. The development of open workspaces is indicative of a deep transformation affecting the field of design. Designers aspire to produce social and political effects that cannot be reduced to add an aesthetic value to industrial objects and goods of consumption. They more and more often question the current modalities of production and consumption and their adverse consequences on the individual, collective subjectivity, as well as on the environment. In this approach, creating new forms means at the same time reinventing social forms of existence and coexistence. In this workshop we will discuss what is really « produced ». Can we speak of production, manufacture, hack, misuse or « DIY »? The new model is related to the open hardware and the availability of online files and codes for emerging objects that directly question the protocol of big industry. Who is producing what and how? Is this self-provision, production for itself, or collective development? How do these new modes of making, developed by hackers and hobbyists, infuse and act – though not intentionally- on designers or industrial design methods? What new scenarios are invented around these objects?

14h30-16h00 : Table ronde Axe 2
Avec Jean-Louis Fréchin (NoDesign, Ensci-Les Ateliers), Massimo Menichinelli (OpenP2Pdesign), Franck Cormerais (Bordeaux 3)
Modération : Camille Bosqué (Université Rennes 2, Ensci-Les Ateliers)

16h15-17h45 : Ateliers

Atelier 1 : Objets non standards
Workshop 1 Non-standard objects
Au cœur des ateliers communs, quels sont les nouveaux modèles qui émergent pour les designers ? Comment qualifier les nouveaux objets ou projets qui naissent au cœur de ces pratiques ?
Avec Christophe André (Entropie), Patrick Beaucé (Esad Valenciennes), Christopher Santerre (Ensci-Les Ateliers)
Modération : Camille Bosqué (Université Rennes 2, Ensci-Les Ateliers)

 

Atelier 2 : Eco design, recyclage, vers une fabrique de la résilience ?
Workshop 2 Eco design, recycling, towards a factory of resilience?
Les modes de fabrication relocalisés mettent en jeu des logiques de résilience et de conception qui touchent directement le lien qui nous unit à notre environnement. Comment les FabLabs ou makerspaces se saisissent-ils de cette question ?
Avec Philippe Schiesser (Mozinor), Alessandro Vicari, Julien Choppin, Jérémy Niquet, Léa Barbier et Nana Diakité (Faubourg 132)
Modération : Manola Antonioli (Ensa Dijon)

Atelier 3 : Ateliers de curiosités
Workshop 3 Workshops of curiosities
Quelles nouvelles perspectives sont engagées pour les artistes au cœur des ateliers numériques ?
Avec Collectif HeHe, Ewen Chardronnet, Armand Behar, Flavien Théry
Modération : Vincent Guimas (Ars Longa, Nouvelle Fabrique)

Atelier 4 : Résistances végétales
Workshop 4 Plant resistance
Quand la logique expérimentale des fabriques collectives rencontre celle du vivant et du végétal, quelles sont les nouvelles alchimies urbaines ou bactériennes qui se dessinent ?
Avec Emeline Eudes, Sandrine Baudry, Peter Hanappe, Les Guérilleros jardiniers et Marie-Sarah Adenis
Modération : Céline Duhamel

 

Publié mars 18, 2014 in: Programme by ateliersdespossibles


× 4 = trente six